Rechercher

La vie de T. Krishnamacharya et son enseignement (1ère partie)

Mis à jour : août 12


Tirumalai Krishnamacharya est né en Novembre 1888 dans le village de Muchukundapuram, dans le sud de l’état de Karnataka, en Inde. Enfant, Krishnamacharya a été entrainé à l’étude des Vedas, d’abord par son père, Srinivasa Tatacharya, comme c’était la tradition dans les familles orthodoxes brahmaniques à cette époque. Les Vedas sont un ensemble de texte sacrés écrits en sanskrit, qui constitue le premier monument littéraire de l’Inde.

A l’âge de 12 ans, Krishnamacharya poursuivit ses études à l’université de Mysore. Il apprit le Sanskrit ainsi que tous les systèmes qui constituent les textes des Vedas. A la même époque, Krishnamacharya apprenait également les asanas (les postures de yoga) et le pranayama (les techniques respiratoires du yoga) avec son père. Il étudiait les Vedantas sous la guidance de Sri Krishna Brahmatantra Parakala Swami et obtint deux diplômes à l’université de Mysore.

En 1906, à l’âge de 18 ans, il se rendit à Varanasi, la ville sacrée du nord de l’Inde, où il étudia la grammaire du Sanskrit et les éléments de systématiques et de logique indienne (tarka). Il étudiait à l’université de Queens à Varanasi et vivait dans le Ghat d’Assi, il marchait donc une dizaine de kilomètres chaque jour pour se rendre à l’université. Les cours avaient lieu de 6h30 à 10h30 le matin, puis Krishnamacharya préparait des gâteaux de blé avec la farine obtenue en mendiant (comme c’était la tradition à l’époque pour les étudiants de mendier pour leur nourriture).

Le principal de l‘université, Ganganath Jha, connaissant les difficultés financières de Krishnamacharya, lui suggéra de participer à un examen pour obtenir une bourse. Parmi les 63 candidats qui passèrent ce test, Krishnamacharya fit parti des 3 étudiants qui le réussirent. Il obtint alors une bourse de 3 roupies par mois. Peu après, il réussit avec succès l’examen pour enseigner et Ganganath Jha lui demanda de devenir le tuteur de son fils. Pendant ses vacances (qui duraient 3 mois), Krishnamacharya voyageait à pied dans l’Himalaya et visitait les endroits sacrés sur son chemin.

Pendant qu’il était à Varanasi, il continua la pratique des asanas et du pranayama tel que lui avait enseigné son père. Un moine, qui l’avait observé pratiquer, le dirigea vers le maître de yoga Babu Bhagavan Das. Celui-ci lui permit d’assister aux cours de yoga à l’université de Patna et de se présenter aux examens en candidat libre. Passant les tests avec succès, Krishnamacharya obtint son diplôme en « théorie du yoga » et dans les Samkhya, qui est le système philosophique directement relié au yoga.

De retour à Varanasi, Krishnamacharya eut le désir d’approfondir encore ses connaissances du yoga. Il interrogea Ganganath Jha, qui lui répondit que pour cela il devra voyager à travers le Népal, au Tibet pour rencontrer le yogi Ramamohana Brahmacari, qui pourra lui enseigner tout ce qu’il voudrait à propos du yoga.

Pour voyager au Tibet, Krishnamacharya eut besoin de documents spécifiques et pour les obtenir, Ganganath Jha le mit en relation avec le préfet de la ville de Simla, située au nord-ouest de l’Himalaya. En arrivant à Simla, Krishnamacharya trouva le préfet souffrant de diabète. Il lui proposa de le soigner en utilisant ses connaissances du yoga. En 6 mois, l’état du préfet s’était amélioré et reconnaissant du traitement que lui avait prodigué Krishnamacharya, le préfet mit en place tous les arrangements nécessaires pour que qu'il puisse voyager au Tibet. Il lui demanda de revenir le voir tous les ans pendant 3 mois pour continuer à lui enseigner le yoga.

Après un long et difficile voyage à pied, Krishnamacharya trouva enfin l’ashram de Ramamohana Brahmachari ; qui était une simple grotte. Le saint reçut Krishnamacharya à l’entrée de la grotte. Krishnamacharya se prosterna devant le guru avant de lui demander de l‘accepter en tant que disciple. Ramamohana Brahmachari le questionna en Hindi et Krishnamacharya lui exprima son profond intérêt dans l’apprentissage du yoga.

Il fut reçu chaleureusement par le guru qui lui présenta sa femme et ses 3 enfants et lui offrit des fruits. Ensuite Ramamohana Brahmachari lui fit visiter les alentours et Krishnamacharya se souviendra plus tard de sa surprise de ne pas sentir le froid à une telle altitude dans les montagnes où les lacs gèlent en hiver, peut–être « grâce à la bénédiction de son guru ».

Ensuite Ramamohana Brahmachari demanda à Krishnamacharya de ne manger rien d’autre que des fruits pendant les 8 prochains jours à la suite desquels son instruction du yoga put commencer et se poursuivit durant les 7 années et demi qui suivirent. Durant les premières années, il étudia les Yoga-Sutras et la philosophie des Samkhya tout en pratiquant les asanas et le pranayama avec son guru. Les dernières années, il étudia des techniques plus avancées du yoga, telles que la Yoga Thérapie.

En 1918, après ses années d’études du yoga au Tibet, Krishnamacharya revient à Varanasi. Il passa et réussit toute une série de nouveaux examens en un temps très court (par exemple, il intégra un cours de 4 ans d’étude de la philosophie védique des mimansa et réussit l’examen au bout de 9 mois ! De plus l’examen devait durer 4 jours, mais après le premier jour d’épreuves orales, ayant entendu l’exposé de Krishnamacarya sur les textes, l’examinateur conclut que ce n’était pas la peine de délibérer plus longtemps et Krishnamacharya obtient son diplôme !).

Krishnamacharya ne souhaita jamais arrêter d’étudier, de voyager et de participer à des débats. Il obtint de nouveaux diplômes de « Veda Kesari » et « Nyaya Ratna » dans le nord de l’Inde. Il fut honoré pour ses prouesses et ses connaissances par les maharajas de Baroda et Kasi. Il commença à donner des démonstrations de yoga.

En 1926, le maharaja de Mysore Krishnaraja Wadiyar, rencontra Krishnamacharya à Varanasi et fut impressionné par sa personnalité et son enseignement. Il l’invita dans son palace à Mysore pour y enseigner le yoga. C’est ainsi que Krishnamacharya fonda une école de yoga à Mysore sous l’égide du maharaja (école qui dut fermée en 1946, avec l’indépendance de l’Inde et de la mise ne place d’un nouveau gouvernement). En 1934, il écrit le livre Yoga Makaranda et continua de voyager pour montrer au plus grand nombre le pouvoir du yoga, comme celui de pouvoir arrêter les battements de son cœur !

Pendant ces années à Mysore, Krishnamacharya enseigna la yoga thérapie à des élèves venu de Chennai pour soigner des problèmes de santé. Leur condition physique s’améliora nettement grâce à la pratique du yoga. Ainsi quand l’école de Mysore dut fermer ses portes, des élèves de Chennai l’invitèrent à s’installer dans la ville du sud de l’Inde. Ce qu’il fit et s’installa avec sa femme et ses 6 enfants (3 garçons: Srinivasan, Desikachar et Sribhashyam et 3 filles: Pundarikavalli, Alamelu et Shubha) dans un petit appartement, depuis lequel il continua d’enseigner le yoga.

Alors Krishnamacharya s’établit à Chennai où il restera jusqu’à la fin de sa vie, le 28 février 1989.

source: Krishnamacharya: His Life and Teachings de A.G. Mohan

#histoire #yoga #Krishnamacharya #Inde #Mysore

43 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now