Rechercher

Accoucher en maison de naissance

Mis à jour : août 12



Instant d’éternité, la naissance d’un petit être humain s’inscrit dans le cycle immuable de la vie, sans cesse recommencé depuis la nuit des temps… La grossesse et l’accouchement sont des processus naturels et des expériences exceptionnelles appartenant avant tout aux femmes et aux familles, évènement intime et prolongement d’un acte essentiel d’amour.

Les maisons de naissance proposent aux futurs parents de vivre pleinement la naissance de leur enfant, confiants en la capacité innée de la femme à donner la vie, dès lors que les conditions nécessaires sont réunies.

La prise en charge offerte par les sages-femmes permet de préserver le plus possible l’équilibre subtil de la physiologie, c’est-à-dire de la normalité de la grossesse, de l’accouchement et de ses suites. Elle permet également de déceler quand c’est le cas, les situations qui sortent de ce cadre et qui nécessitent alors une prise en charge plus médicalisée.

Une maison de naissance prend en charge la grossesse et toute la période périnatale : avant, pendant et après l'accouchement. Durant ce temps, elle offre le soutien physique et émotionnel nécessaire à chaque femme (ou couple) pour gérer de manière autonome cette période de vie, en un accompagnement global et personnel. Ce soutien se poursuit tant que la grossesse, l’accouchement et la période néotatale ou post-partum se passent d'une façon naturellement bonne : Les maisons de naissance sont ainsi dédiées à l'accouchement naturel ou accouchement physiologique.

Une maison de naissance est caractérisée par trois éléments:

  • Les sages-femmes en professionnelles autonomes en assurent le fonctionnement et l’entière responsabilité médicale, conformément à leurs compétences reconnues légalement.

  • On y pratique un accompagnement global associant une femme (un couple) et une sage-femme (parfois deux) du début de la grossesse à la fin du post-partum.

  • La maison de naissance est physiquement, juridiquement et administrativement autonome.

Bien que, depuis la nuit des temps, l'accouchement se soit toujours déroulé à la maison, entre femmes, le milieu médical des pays occidentaux l'a graduellement pris en charge. Depuis les années 1960, la quasi-totalité des accouchements se déroule en milieu hospitalier.

Au cours des années 1970, des femmes ont cherché à reprendre la responsabilité et le contrôle sur plusieurs secteurs de leur vie, dont l'accouchement. La surmédicalisation des grossesses, ainsi que le travail de quelques scientifiques humanistes, comme les obstétriciens Frédérick Leboyer, Michel Odent, Max Ploquin, etc... ont beaucoup contribué à légitimer cette démarche.

Mais l'origine des maison de naissance dépend surtout de la culture de certains pays. Ainsi aux États-Unis, la raison vient surtout d'une réaction face à une surmédicalisation de la grossesse et de l'accouchement. Au Canada, la création de ces structures est intimement liée à l'histoire de la profession de sage-femme qui s'était éteinte depuis le début du siècle. Le Québec a légalisé la profession des sages-femmes en septembre 1999 après dix ans d'évaluation de leur activité au sein de projets pilotes. En Europe, les raisons sont variables d'un pays à l'autre.

Suivi de maternité :

  • Suivi prénatal personnalisé.

  • Accouchement (assistance tout au long du processus d'accouchement).

  • Suivi postnatal mère et bébé.

Et individuellement d'autres prestations, différent d'une Maison de Naissance à d'autres :

  • Rencontres prénatales collectives ou individuelles

  • Rencontre postnatale collectives ou individuelles

  • Centre de documentation

  • Conseils en allaitement

  • Remise en forme post-partum et rééducation périnéale

  • Cours de yoga prénatal, portage, massage bébé, etc.

  • Soins complémentaires (acupuncture, physiothérapie, ostéopathie...) en collaboration avec des thérapeutes

Les services offerts varient en fonction des pays et des maisons de naissance.

Aux États-Unis, la première maison de naissance (birth center) a été fondée en 1975, à New York. Il en existe maintenant plus d'une centaine.

En Europe, le mouvement s'est d'abord implanté en Suisse (en 1984) et en Allemagne (en 1985), puis en Autriche, Belgique, Suède, Grande-Bretagne, etc. Un réseau européen de maisons de naissance a vu le jour en 1993.

Au Québec, il existe actuellement dix de ces maisons.

Le nombre de naissances dans les maisons de naissance en Suisse est en constante augmentation. Pour l'année 2014, 1474 bébés ont vu le jour en maisons de naissance. En 2015, 1567 bébés et en 2016, 1769 bébés.


La Maison de naissance la Roseraie à Genève a ouvert ses portes en janvier 2012. Cette belle maison située dans un vaste jardin est totalement dédiée à la naissance naturelle. Elle s’adresse tout particulièrement aux femmes qui souhaitent accoucher de manière physiologique et non médicalisée.



#yoga #yogaprénatal #maisondenaissance #bébé #laroseraie #genève

43 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now